Partenaires

CNRS
Centre d'histoire sociale, Paris 1     Editions de l'Atelier


Rechercher


Accueil du site > Actualités > Soutenances de thèse > François Prigent, « Les réseaux socialistes en Bretagne des années 1930 aux années 1980 »

François Prigent, « Les réseaux socialistes en Bretagne des années 1930 aux années 1980 »

Lundi 21 novembre 2011 à 14h, Université Rennes 2 (bâtiment de la présidence, salle des thèses)

Résumé
L’implantation socialiste en Bretagne des années 1930 aux années 1980 procède de la mise en activité des réseaux et milieux qui composent les socialismes (SFIO, PSU, PS), dévoilant des ruptures/continuités dans les générations militantes. L’ouverture politique des années 1930, amplifiée par la consolidation de réseaux d’élus en 1945, se différencie du tournant des années 1960-1970, qui voit l’émergence du nouveau PS dans un contexte de profondes mutations de la société locale. La maturation des réseaux socialistes dans les années 1980 amorce la domination du système partisan depuis 2004.

Des fiches aux fichiers, la prosopographie croise les analyses des trajectoires, des réseaux et des identités et met l’accent sur un trait caractéristique du socialisme breton qui s’apparente à une social-démocratie d’élus.

Des filières militantes imbriquées s’insèrent dans les milieux socialistes pluriels, composés de sous-ensembles autonomes. La centralité de l’identité laïque est concurrencée par l’irruption des filières chrétiennes. Les liens privilégiés avec les organisations syndicales se reconfigurent selon les périodes, sans démentir la constance des relais du mouvement social. Le bloc rural explique les fragilités du tissu militant dans les campagnes, avant l’émergence des réseaux ruraux et des franges syndicales progressistes qui irriguent le milieu partisan.

Ce travail s’inscrit dans des visions et pratiques d’une histoire globale, selon une multiplicité d’approches : une histoire vue d’en bas, une histoire sociale et culturelle du politique, une histoire par les réseaux, une histoire politique régionale et une histoire locale du socialisme, une histoire des élus.

Membres du jury
- Jacqueline Sainclivier, professeure à l’Université Rennes 2, directrice de thèse
- Christian Bougeard, professeur à l’Université de Bretagne Occidentale
- Bernard Lachaise, professeur à l’Université Bordeaux 3, rapporteur
- Marc Lazar, Professeur à l’IEP de Paris, CERI-UMR 7050, rapporteur