Partenaires

CNRS
Centre d'histoire sociale, Paris 1     Editions de l'Atelier


Rechercher


Accueil du site > Actualités > Livres et revues > Les ouvrières de la République. Les bonnetières de Troyes sous la Troisième République

Les ouvrières de la République. Les bonnetières de Troyes sous la Troisième République

de Helen Harden Chenut

Presses universitaires de Rennes, 2010, 424 p., 22 €.

Les ouvrières de la République Ce livre examine les effets du capitalisme industriel et commercial sur la vie ouvrière pendant la Troisième République. Le choix d’une relativement longue durée, centré sur la micro-histoire de la ville de Troyes et de sa région, permet à Helen Harden Chenut de tracer dans sa complexité les rapports entre les travailleurs du textile, femmes et hommes, et les patrons sur quatre générations. L’attention portée au travail des ouvrières, enrichi par des témoignages oraux, donne de nouveaux éclairages sur la féminisation de la main-d’œuvre, la dévalorisation progressive du travail féminin et l’inégalité des salaires.

L’auteur
Helen Harden Chenut est historienne des mouvements sociaux et de l’histoire des femmes en France et en Europe, sujets qu’elle a enseigné au département d’histoire à l’université de Californie Irvine. Elle a fait ses études universitaires aux États-Unis et soutenu son doctorat à l’université de Paris VII. Ses recherches actuelles portent sur l’histoire du féminisme français et l’opposition des élites masculines au suffrage féminin pendant la Belle Époque.

Voir en ligne : Sommaire en ligne sur le site des Presses universitaires de Rennes