Partenaires

CNRS
Centre d'histoire sociale, Paris 1     Editions de l'Atelier


Rechercher


Accueil du site > Annuaire des auteurs > Raflin-Arlon Marie-France

Raflin-Arlon Marie-France

Ingénieur CNRS, science politique, histoire politique et histoire des intellectuels.

Contact : mariefranceraflin AT wanadoo . fr

Thèmes de recherche
- Les antitotalitaires de gauche dans leur époque : socialisation politique, modes d’engagement et de militantisme ; types de critique du communisme ; approches de la démocratie.
- Champ intellectuel : 1950-1980.
- Les politiques sociales, évaluation : les différents niveaux institutionnels et territoriaux et les conceptions à l’œuvre.
- Formation de l’État.

Recherches actuelles
Totalitarisme communiste et démocratie.
Le totalitarisme communiste dans l’œuvre de Claude Lefort, continuité et ruptures ; esquisse d’une comparaison avec les approches de Raymond Aron et d’Hannah Arendt. En creux et à développer changements d’approche de la démocratie pluraliste et de la pluralité sociale.

Parcours de recherche
Après un mémoire de conférence à l’IEP de Paris (Diplôme, 1971) sur l’autogestion à la CFDT (Origines intellectuelles et cheminement au sein de la confédération, 113 p., 1971), études et recherches, menées soit personnellement, soit comme collaboratrice, et apprentissage pratique de différentes méthodes ; domaines : analyse électorale ; politiques publiques (urbanisme et aménagement), sous la direction ou l’autorité, en particulier d’Isabel Boussard, Frédéric Bon, Alain Lancelot, Bruno Rémond et Catherine Wihtol de Wenden (Les immigrés et l’administration), dans le cadre des DEA de Politique de défense (Université Paris I, 1977) mémoire sur les théories stratégiques ; Guibert, Clausewitz , et de celui d’Études politiques, 1978, publications d’articles, L’économie du politique dans les discours syndicaux : CGT, CFDT (co-auteur avec Odile Chenal et Michelle Laperrousaz) après la participation au séminaire de Georges Lavau (parti, syndicats, masses) pour La recherche en sciences Humaines un bref état des travaux sur l’étude des idées politiques et des idéologies (j’ai également participé à celui d’Alain Lancelot et Guy Michelat d’analyse des attitudes et comportements politiques).

Entrée au CNRS en 1979.

- 1979-1991, Centre de sociologie politique, Université Paris I, directeur Pierre Birnbaum : champ intellectuel, itinéraires sociaux et politiques, socialisation politique, engagement et militantisme, histoire des idées politiques, France.

C’est à cette époque que la presque totalité des recherches pour ma thèse, commencée sous la direction de Georges Lavau, ont été menées à bien et le sujet : « Socialisme ou barbarie » redéfini : approche d’histoire des idées, mais également prise en compte du groupe politique : intellectuels en politique et militants dans le contexte des années cinquante puis soixante ; « Socialisme ou barbarie » après son auto-dissolution.

- 1991-1993, CREDOC, Évaluation des politiques publiques sociales.

(1989, 1992, Entretiens approfondis avec des Tchèques et surtout des Russes sur la vie quotidienne, la surveillance et la répression ordinaires dans le monde communiste).

2005, “Socialisme ou barbarie“ : du vrai communisme à la radicalité, thèse de science politique dirigée par René Mouriaux, Paris, Sciences Po, 3 vol., 1256 f. ; (École doctorale, thèses en ligne et Lille, Atelier de reproduction des thèses, ANRT, Lille III, réf. : 49210). (Réécriture de ma thèse pour publication en livre, en insistant sur l’évolution des conceptions dans leur contexte, mais également sur leur sens au-delà de ce contexte).

Bibliographie

Ouvrages
1993, La modernisation dans les services publics à caractère social, Évaluation des politiques sociales (recherche quantitative et qualitative), Paris, CREDOC, nov. 1993, 166 p. (Cahier de recherche n° 55)
1992, Prague, la ville dorée, co-auteur avec Mario Pasa, Ota Pajer, photographe (Histoire politique, culturelle et architecturale), Courbevoie (Paris), ACR, 264 p. ; 1996 ; Poche couleurs, Paris, ACR 1994, 192 p. (Un peu en marge des activités académiques).
1992, Rétrospective de la prospective, Guy Poquet, collaboration, CREDOC, (Cahier de recherche n° 26, fév. 1992).
1990, Document enseignement de sociologie politique, t. 1, La formation de l’État moderne, des administrations publiques et des champs politiques pluralistes ; t. 2, Enjeux et pratiques des hommes politiques, comportements et attitudes des citoyens, Paris, Université Paris I, 216 p. (Sciences Po, bibliothèque).
1978, Les immigrés et l’administration de Catherine Wihtol de Wenden, Paris, CNRS, 266 p. (collaboration).

Ouvrages collectifs
« Les manifestations de la révolte en mai 1968 : résurgence des extrêmes gauches marginalisées ou émergence d’une culture antiautoritaire », in Fabienne Gambrelle et Michel Trebitsch (coord.), Révolte et société, Actes du IVe Colloque d’histoire au présent, t. II, Paris, Publications de la Sorbonne, 1989, p. 270-278.

Articles
« Socialisme ou barbarie », Les Cahiers de l’Institut d’histoire du temps présent, Paris, IHTP, n° 6, nov. 1987, p. 85-93 (Générations intellectuelles, sous la direction de Jean-François Sirinelli).
« The relationship between intellectuals and protest movements, the case of “ Socialisme ou barbarie ” », Congrès de Psychologie politique, Oxford, 1983, 18 p. (International society of political psychology. Vendu pendant le colloque).
« L’étude des idées politiques et des idéologies », La Recherche en sciences humaines 1977-1978, Paris, CNRS , déc. 1979, p. 108-110.
« L’économie du politique dans les discours syndicaux » (coauteur), Revue française de science politique, n° 3, Paris, FNSP et AFSP, juin 1977, p. 442-458.