Partenaires

CNRS
Centre d'histoire sociale, Paris 1     Editions de l'Atelier


Rechercher


Accueil du site > Actualités > Appel à contribution > Appel à contribution : Le sport dans les presses communistes

Appel à contribution : Le sport dans les presses communistes

Appel à contribution pour les Journées d’étude qui se tiendront à l’Université de Grenoble (UFR-STAPS), les 20 et 21 mai 2010.

Dans le prolongement de leurs travaux de recherche [1] sur les rapports du sport et de la presse en France au XXe siècle, le laboratoire SENS (Sport et Environnement Social) de l’Université Grenoble 1 et le C.RE.S.O.I. (Centre de Recherches sur les Sociétés de l’Océan Indien) de l’Université de La Réunion ont adopté le projet de réaliser des journées d’étude sur le sport dans les presses communistes au XXe siècle. Elles seront soutenues par Yves Santamaria (IEP Grenoble) lui-même spécialiste de l’histoire du communisme.

S’inscrivant dans une double perspective historiographique, ces journées d’étude ont pour ambition de poursuivre les travaux déjà engagés sur l’histoire de la presse communiste [2] et d’approfondir les transformations culturelles du paysage sportif. Dans ce cadre, elles souhaitent réunir des communications portant sur l’analyse de la place, du rôle ou des fonctions du sport dans les colonnes de la presse communiste au sens large. À compter de 1920, dans le sillage de l’autonomisation du parti communiste en France émergent des organes de presse qui tentent de s’imposer dans le paysage médiatique national (i.e. l’Humanité, Le Sport, etc.), régional (i.e. La Marseillaise, etc.), outre-mer (i.e. Témoignages). Très vite, le sport constitue un thème éditorial majeur auquel un espace important est consacré. Il fait régulièrement la Une de la presse généraliste qui devient dans un second temps un acteur important du champ sportif en créant par exemple une série d’évènements sportifs (épreuves cyclistes, cross country, etc.) ou en tentant de s’en approprier certains (par exemple Paris-Roubaix). En outre, elle initie ou poursuit certains débats sur les formes sportives acceptables tout en dénonçant d’autres pratiques, dont la nature varie selon les périodes (citons en exemple le cas du professionnalisme).

Cette situation engage à développer une réflexion autour des questions suivantes : Quelles sont les conjonctures majeures dans les relations entre sport et presses communistes ? Quels sont les buts d’un intérêt aussi marqué pour le sport ? Quels en sont les enjeux politiques, économiques, sociaux, culturels ? Comment s’intègre le sport dans un espace éditorial à la fois structurant et mouvant ? Si le XXe siècle est marqué par une forte propension des presses communistes à faire du sport un objet politique, certaines périodes mettent en exergue des tendances claires. Le Front populaire et l’après Seconde Guerre mondiale, qui connaissent une forte réception des idées communistes en France, méritent des études particulières, tout autant que les années 1960 caractérisées par la guerre froide et la médiatisation du sport.

Sans prétendre à l’exhaustivité, plusieurs pistes sont proposées :
- L’émergence, le développement, le renoncement d’une presse sportive communiste spécialisée quotidienne ou hebdomadaire (Sports, etc.)
- Place et analyse du sport dans la presse communiste nationale, régionale, d’outre-mer quotidienne et hebdomadaire.
- Place du sport dans la presse syndicale, corporative ou affinitaire (FSGT, etc.)
- Place du sport dans l’encadrement de la jeunesse
- Analyse de discours sur le sport
- Lien entre sport et politique
- Relations entre sport et genre
- Les rapports à l’événement sportif : commentateur et initiateur
- Les acteurs de la presse sportive communiste (parcours biographique de patron de presse, journaliste, etc.)
- Insertion du sport dans la stratégie éditoriale du/des supports communistes
- Évolutions des approches journalistiques (thématiques, supports, écritures, etc.)

Non limitée au cas français, cette journée s’enrichira de contributions sur des études de cas internationales en s’appuyant sur des presses étrangères ou en développant des analyses comparatives.

Instructions aux auteurs

Faire parvenir avant le 30 décembre 2009 un résumé en français (entre 200 et 250 mots).
Vous préciserez le titre centré en gras, caractères Times New Roman14, en dessous à droite le prénom, le nom de l’auteur, en dessous sa fonction, son institution de rattachement en gras Times New Roman 12.
Le corps du texte justifié simple interligne en Times New Roman12.
Cinq mots-clés en gras Times New Roman12
Les résumés doivent contenir les informations suivantes : thème retenu, lieu, période, sources utilisées, résultats et conclusions.

Les notifications de l’acceptation par le comité scientifique seront communiquées avant le 15 janvier 2010.

- Toutes les informations en pièce jointe.

Post-scriptum : Information transmise par Evelyne Combeau-Mari et Michaël Attali.


[1] Combeau-Mari Evelyne, Sport et presse en France (XIX-XXe), Paris, Editions BUF-Le publieur, 2007, 437p. Attali Michaël, Sports et médias XIX-XXe siècles, 13ème carrefour d’histoire du sport à Grenoble en octobre 2008, actes à paraître-Ed. Atlantica.

[2] Citons notamment le colloque « L’Humanité de Jaurès à nos jours » qui s’est tenu en 2004 à la Bibliothèque Nationale de France et s’est concrétisé par une publication aux Éditions du Nouveau Monde.

Appel à contribution - 261.4 ko

Journées d’étude Le sport dans les presses communistes, Grenoble, mai 2010.