Partenaires

CNRS
Centre d'histoire sociale, Paris 1     Editions de l'Atelier


Rechercher


Accueil du site > Histoire sociale > Lieux de recherche > Guide des sources en histoire ouvrière, sociale et industrielle

Guide des sources en histoire ouvrière, sociale et industrielle

DREYFUS (Michel), Les sources de l’histoire ouvrière, sociale et industrielle en France (XIXe - XXe siècles). Guide documentaire, Paris, Les Éditions Ouvrières, coll. « Mouvement social », 1987, 291 p.

Guide des sources en histoire ouvrière, sociale et industrielle

Présentation du Guide

Cet ouvrage est le fruit d’une enquête menée de 1982 à 1988, réactualisé depuis dans le cadre du CNRS avec le soutien du Ministère de la Culture et la Direction des Archives de France.
Michel Dreyfus, chercheur au CNRS, y décrit les sources de l’Histoire ouvrière, sociale et industrielle en France, du début du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Celles-ci sont des plus variées : archives (imprimées, manuscrites), documents iconographiques (photos, affiches, cartes postales), objets (habits, outils, machines, drapeaux), immeubles (maisons ouvrières, bâtiments d’usines), témoignages audiovisuels (films, cassettes, etc.). Ces sources sont conservées dans un millier de centres très divers dont les richesses sont systématiquement décrites : les Archives départementales, les Archives communales, les Bibliothèques municipales, universitaires, spécialisées, les Conservation régionales de l’inventaire, les écomusées, les Centres de culture scientifique technique et industriel, les fonds privés des partis politiques, des syndicats, des mouvements mutualistes et campagnonniques, les archives d’entreprise, etc. Tous les départements français sont présents dans cet ouvrage dans lequel une introduction retrace l’historique des archives sociales en France depuis le XIXe siècle. Des index (noms de personnes, thématique) facilitent les recherches. La menace de disparition de multiples formes de culture ouvrière a rendu urgent et nécessaire leur collecte et leur sauvetage. Ce besoin s’est exprimé également, non seulement par le contexte général de crise et de mutation, mais aussi par l’évolution de la recherche en sciences sociales.

L’histoire ouvrière et sociale n’est devenue une discipline scientifique dûment consacrée qu’au tournant des années 1950-1960. La reconnaissance de l’histoire industrielle, de la culture scientifique et technique est encore plus récente, en ce qui concerne la France. Ce mouvement, engendrant un foisonnement d’initiatives, est à l’origine de structures nouvelles qui côtoient des institutions anciennes, elles-mêmes en pleine progression.

Cet outil de travail s’adresse à tous ceux que l’histoire sociale en France depuis le début du XIXe siècle concerne : chercheurs (universitaires ou non), étudiants, professionnels de la documentation (archivistes, bibliothécaires), militants (politiques, syndicaux, mutualistes), responsables de comités d’entreprise et d’associations culturelles.

La version informatisée et mise en ligne du guide a été réalisée par Karine Bertrand, Virginie Gaillard, Marie-Louise Goergen et Carine Noc avec l’autorisation de Michel Dreyfus, des Éditions de l’Atelier et le soutien d’Evelyne Lejeune.

- Consulter le document sur Gallica : Les sources de l’histoire ouvrière, sociale et industrielle en France, XIXème et XXème siècles : guide documentaire / Michel Dreyfus ; avant-propos de Jean Favier ; préface de Madeleine Rebérioux.