Partenaires

CNRS
Centre d'histoire sociale, Paris 1     Editions de l'Atelier


Rechercher


Accueil du site > Actualités > Livres et revues > Pour une école laïque du peuple ! Instituteurs militants de l’entre-deux-guerres en France

Pour une école laïque du peuple ! Instituteurs militants de l’entre-deux-guerres en France

de Jacques Girault

Éditions Publisud, septembre 2009, 384 p.


Des institutrices et des instituteurs des années 1930 retrouvent leur passé et le reconstruisent. Des mémoires collectives et individuelles inscrivent ce groupe militant dans la France de l’entre-deux-guerres qui se modernise.
L’instituteur qui se pensait comme un simple maillon d’un mouvement plus ample redevient un acteur de l’histoire sociale et politique. Une sorte de tristesse, voire de regret, d’une situation idéalisée d’un monde disparu, se dégage. Les difficultés rencontrées par l’école laïque et ses maîtres après 1939 amplifient ces sentiments.

Piliers de la laïcité, les instituteurs militants, façonnés par l’école normale, n’apparaissent pas comme un ensemble homogène caractérisé par une formation étroite, des engagements politiques et syndicaux uniques, ayant conscience d’une mission permanente au service du peuple. Le militant syndical, politique, mutualiste, à l’image de ses collègues, se situe à la rencontre d’un milieu professionnel conscient de participer à l’éducation du peuple, de lutter contre les obscurantismes et pour le respect des individus, d’être vigilant par rapport à ce qui pourrait entraîner l’injustice et l’inégalité sociale. Son dynamisme, sa relative disponibilité, son rang modeste dans l’échelle sociale expliquent son magistère éphémère sous le Front populaire.
Les réactions et les expériences caractérisent le groupe socio-professionnel saisi dans son homogénéité et construit dans sa diversité. Une communauté imparfaite et nuancée se dégage. En dépit de violentes tensions, une cohésion règne que l’action militante organise dans les épreuves de la société française.

Jacques Girault, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paris 13 (Centre de recherches Espace-Sociétés-Cultures), auteur d’ouvrages d’histoire politique et sociale de la France contemporaine, consacre une partie de ses travaux à l’histoire des enseignants au XXeme siècle. Il assure la coordination du corpus "enseignant" du Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier, mouvement social français (Maitron) et préside l’HIMASE (Association pour l’Histoire des militants syndicalistes et associatifs de l’éducation).

- Il est possible de commander l’ouvrage au prix préférentiel de souscription de 20 € + frais de port et d’emballage 4 € (au lieu de 34 €, prix à la parution de l’ouvrage).
Date limite de la souscription : 1er juillet 2009.

Voir en ligne : Site des Éditions Publisud

Bulletin de souscription - 198.1 ko

Pour une école laïque du peuple ! Instituteurs militants de l’entre-deux-guerres en France