Partenaires

CNRS
Centre d'histoire sociale, Paris 1     Editions de l'Atelier


Rechercher


Accueil du site > Archives > Disparition de Charles Koenig

Disparition de Charles Koenig

Article mis en ligne le 5 février 2009

Guy Putfin nous annonce le décès de Charles Koenig début février.

Né le 19 août 1921 à Saïda, Charles Koenig fut instituteur puis professeur de collège. Il fut élu maire, et président du conseil général de Saïda.


En mars 1962, il participa à l’Exécutif provisoire algérien, installé à la cité administrative de Rocher Noir où il resta jusqu’au 15 octobre 1962, date de la passation des pouvoirs de l’Exécutif provisoire aux ministres du gouvernement de Ben Bella. Délégué aux Travaux publics, Charles Koenig dut notamment préparer le passage des services de transports de la France à l’Algérie. Syndicaliste du SNI et de la FEN, il tint un rôle déterminant dans la négociation des accords de coopération culturelle entre la France et le nouvel Etat algérien.

Il fut élu député à l’assemblée constituante algérienne (octobre 1962 à septembre 1963), avant de reprendre un poste de professeur de collège à Alger. Il devint alors secrétaire général du SNI et de la FEN en Algérie, et membre de la commission exécutive de la MGEN à Alger.

Charles Koenig quitta l’Algérie avec sa famille en juillet 1966. Il s’établit à Nice et prit sa retraite.

Une biographie sera rédigée pour le Maitron.