Partenaires

CNRS
Centre d'histoire sociale, Paris 1     Editions de l'Atelier


Rechercher


Accueil du site > Archives > Appel à contribution : « Les partis politiques de la gauche anticapitaliste en Europe »

Appel à contribution : « Les partis politiques de la gauche anticapitaliste en Europe »

Article mis en ligne le 21 janvier 2009

Les partis politiques de la gauche anticapitaliste en Europe

Aix-en-Provence, 1-2 octobre 2009

Date limite des propositions : 15 mars 2009

L’équipe de politique comparée (CSPC) du CHERPA organise à l’IEP d’Aix-en-Provence les jeudi 1 et vendredi 2 octobre 2009 un colloque international consacré à la « gauche anticapitaliste en Europe : continuités et résurgences ».
Le paysage partisan européen connait de nombreuses évolutions. Certaines de celles-ci ont été jusqu’à présent peu étudiées dans un cadre européen et comparatif.
Depuis quelques années, une évolution sensible des organisations de la gauche anticapitaliste est à l’œuvre parmi les États membres de l’Union européenne. Quasi disparition d’anciennes formations « historiques », fusion d’organisation, création de nouveaux partis, les dynamiques sont complexes et variées. La diversité des processus et des résultats l’emporte. Différents parcours semblent se faire jour. Ces évolutions posent dans tous les cas de nombreuses questions sur la structuration des systèmes partisans nationaux, le rapport à la sociale-démocratie et aux partis verts, les nouvelles formes organisationnelles, la nature de ces mouvements, le rapport à la tradition marxiste et communiste, le positionnement envers la construction européenne et l’alter mondialisme etc.
Le colloque se concentrera sur les partis représentatifs (relevant parties) qui, situés à la gauche de la social-démocratie, ne se sont pas ralliés à l’économie libérale de marché fût-elle sociale. C’est-à-dire d’une part les partis communistes demeurés fidèles à leur credo initial qu’ils soient issus de la IIIème ou de la IVème internationale. Ainsi que, d’autre part des formations plus récentes nées de scissions tantôt communistes tantôt social-démocrates ou hybridant les deux traditions ou encore d’origine maoïste. L’important est que les partis étudiés s’avèrent capables d’obtenir des élus locaux, régionaux ou nationaux, l’intérêt étant de s’en tenir à des faces politiques représentatives à l’exclusion de l’univers groupusculaire.
La force électorale et l’implantation organisationnelle et locale de ces partis diffèrent d’un État à l’autre. Reste à expliquer entre autre ce qui explique le succès dans certains cas et l’échec ailleurs. Quels sont les paramètres qui expliquent cette résurgence ou cette renaissance potentielle ? Quel rôle ces partis politiques jouent-ils ? Quels sont leurs rapports avec les traditions historiques nationales ? Peut-on parler de phénomène européen ? Qu’est-ce qui différencie ces mouvements ?
Les papiers peuvent porter soit sur des cas nationaux soit sur des comparaisons. Les communications peuvent être écrites en français ou en anglais, le colloque étant bilingue.
Les propositions de 2500 caractères maximum doivent être envoyées pour le 15 mars 2009 à jmdewael@ulb.ac.be et à daniel-louis.seiler@iep-aix.fr.

Les organisateurs prendront en charge les frais de logement et de séjour des participants au colloque.

- Pour tout renseignement complémentaire : recherche@iep-aix.fr

IEP
Service Recherche
25 rue Gaston de Saporta
13625 Aix-en-Provence cedex 1

Post-scriptum : Information en provenance de Vingtcinquante@cines.fr, liste de diffusion en Histoire Politique.